Présentation de Base Bastogne

le 24/01/2011 - Catégorie: News
publié le 01/03/2011 à 08.42  |  par ADAM Eric, 

Comme chacun le sait, l’application du plan de la Défense a entraîné la disparition du 1A. Je rappelle à votre mémoire le formidable discours prononcé par le  dernier Chef de Corps durant la cérémonie de dissolution du 1er octobre 2010 et paru dans le précédent « Ubique Primus ».

Dès l’annonce de la suppression du Régiment une volonté politique a animé les élus locaux et le député-bourgmestre de Bastogne, Mr Philippe Collard  pour faire pression sur cette décision d’anéantir l’Artillerie francophone, malheureusement sans succès ! Néanmoins tous ces efforts ne furent pas entièrement vains. En effet, la présence militaire d’une centaine d’Artilleurs était maintenue dans leur ville de garnison et « Base Bastogne » allait naître sur les cendres encore fumantes du 1A. Se posait dès lors la question des missions à confier à cette nouvelle unité.

 

 C’est ainsi que « Base Bastogne », héritière des traditions du 1A,  reçut deux missions principales. D’une part l’implantation d’un détachement « Archivage et numérisation de la Défense » dirigée par la Direction générale Appui juridique et Médiation (DG JM) et d’autre part la création d’un « Centre d’interprétation de la seconde guerre mondiale » partie intégrante du Musée Royal de l’Armée et d’Histoire Militaire mieux connu sous l’appellation « MRA ». En appui de ces deux départements, un détachement « Administration et Appui ».

Même si la mission du département « Archivage et numérisation » est assez bien définie, elle ne pourra être opérationnelle qu’à partir du second semestre 2011. En effet, la livraison de matériel perfectionné nécessaire pour exécuter efficacement cette mission est attendue vers le mois de juin. Ce service est composé de deux sous-officiers et de douze volontaires.

 

Le Centre d’interprétation est, pour sa part, en pleine  montée en puissance. Il est composé d’une quarantaine de militaires et est organisé en  3 piliers : un département « Maintenance et Restauration », un département « Centre d’interprétation WWII » et un pilier « Relations publiques et gestion des événements ».

Le département « Maintenance et Restauration » est installé dans l’ancien complexe maintenance du 1A et a pour mission de rénover tous les véhicules chenillés et à roues, l’armement lourd et léger, le matériel de génie et le matériel de transmission utilisés en Europe durant le deuxième conflit mondial.

 

La partie « Exposition » est actuellement concentrée dans le bloc de l’ancien ménage troupe. C’est ainsi que l’ancienne chapelle est réaffectée en salle de projection de documentaires et d’exposition de matériel radio. Les anciennes cuisines sont aménagées en salle d’exposition d’armement anti-aérien et autres mortiers. Ce bloc accueille également un hôpital de campagne US d’époque. Sans oublier le travail remarquable de l’équipe de la cave Mc Auliffe qui œuvre pour la mise en valeur des caves qui servirent de QG durant l’hiver 44-45. A l’heure actuelle, ce ne sont pas moins de quinze véhicules à roue, 17 véhicules chenillés et de 12 pièces d’artillerie anti-aérienne ou de campagne qui sont actuellement exposés, entreposés ou en cours de restauration.

 

Le pilier « Relations publiques et gestion d’événements » organise pour sa part les visites. Les connaissances graphiques de l’équipe est précieuse pour la récupération et la restauration des documents. Ce service est également un lien essentiel avec la Ville de Bastogne et la presse locale et nationale.

 

Pour permettre à ces deux entités de se consacrer pleinement à la réalisation et la réussite de leurs objectifs, le détachement « Administration et Appui » a pour missions principales la gestion du personnel, la sécurité physique du quartier SLt Heintz et l’aspect matériel que requièrent l’infrastructure et l’entretien d’un quartier militaire. Ce détachement est composé d’une cinquantaine de militaires.

 

Base Bastogne est donc une unité issue du 1er Régiment d’Artillerie de Campagne avec un potentiel de vieux briscards de 98 militaires, dont 3 femmes, habitant pour 73% d’entre eux dans un rayon de 30 kilomètres autour de Bastogne.

 

Fort du professionnalisme et de la volonté des hommes à relever le défi qui leur était lancé, Base Bastogne peut se targuer d’avoir dans un délai extrêmement court réussi son premier rendez-vous sur l’objectif assigné par le MRA à savoir l’inauguration, l’organisation et l’exposition du « Centre d’interprétation de la seconde guerre mondiale » lors du week-end du « Nuts Day » du 10 au 12 décembre dernier. Soit 10 semaines seulement après la dissolution du 1er Régiment d’Artillerie de Campagne !

 

Très belle efficacité assurément !

 

 

     

     Bernard BROHET           

              Major

Commandant de Quartier